M21_RBCPassifPrimes

RBC-PassifPrimes

Des adaptations dans les exigences des primes passives en Région de Bruxelles-Capitale pour 2013 ? Le calcul de ce nouveau facteur “X” vous inquiète ? Vous ne savez pas comment effectuer ce calcul ? Découvrez l’outil “RBC-PassifPrimes”!

Vous en avez certainement entendu parler ou l’avez découvert en consultant les nouveaux formulaires “Primes 2013″ de l’IBGE, des nouveautés font leur apparition dans les exigences passives en Région Bruxelloise. Voici un extrait de nouvelles applications ;

Critères à respecter pour le standard « passif »

  • Un besoin net de chauffage inférieur ou égal à 15 kWh/m².an ;

    Nouveauté. Le besoin net de chauffage est calculé en considérant un système de ventilation avec un rendement égal à la valeur maximale entre 80% et le rendement mesuré du système de ventilation ; 

  • Une consommation en énergie primaire pour le chauffage, l’eau chaude sanitaire et les auxiliaires électriques inférieure ou égale à 45 kWh/m².an. Le calcul de la consommation en énergie primaire tient compte du système de ventilation réellement installé ;
  • Une température de surchauffe qui ne peut dépasser les 25°C que pendant 5% du temps de l’année ; 
  • Une étanchéité à l’air sous 50 Pa (n50) inférieure ou égale à 0.6 volume par heure
Nouveauté:

Afin de tenir compte des configurations défavorables (à savoir des apports solaires trop faibles ou excessifs dus à l’ombrage ou à une mauvaise orientation, et/ou une mauvaise compacité…), les critères passifs ont été assouplis. Le demandeur a donc intérêt à analyser si son projet peut être considéré comme « configuration défavorable » en vérifiant si le calcul du besoin net de chauffage X est supérieur à 15 kWh/m².an. Si c’est le cas, alors les critères passifs à respecter deviennent :

  • Un besoin net de chauffage inférieur ou égal à X kWh/m².an, où le besoin net de chauffage X est calculé avec les paramètres suivants :

    1. Valeur Umoyen pondéré de 0,12 W/m²K pour les parois opaques ;
    2. Valeur Umoyen pondéré de 0,85 W/m²K pour les fenêtres et des portes ;
    3. Un système de ventilation ayant par défaut un rendement de récupération de chaleur égal à 80% ;

  • Une consommation d’énergie primaire totale inférieure ou égale à 45 + 1,2*(X – 15) kWh par m² et par an avec la valeur X telle que calculée précédemment. Le calcul de la consommation en énergie primaire tient compte du système de ventilation réellement installé ;
  • Une température de surchauffe qui ne peut dépasser les 25°C que pendant 5% du temps de l’année 
  • Une étanchéité à l’air sous 50 Pa (n50) inférieure ou égale à 0.6 volume par heure. 

Il est important de préciser que l’exigence à respecter est bien le X kWh/m².an et non les valeurs par défaut utilisées pour calculer ce X kWh/m².an. Dès lors, le demandeur peut choisir librement ses compositions de parois ou son système de ventilation pour respecter le X kWh/m².an. Le critère assoupli est bien une exigence de résultats (X kWh/m².an) et non une exigence de moyens (Umoyen pondéré). Ces valeurs par défaut ne sont utiles que pour calculer l’exigence X kWh/m².an.

Les autres paramètres qui interviennent dans le calcul du besoin net en chauffage X kWh/m².an sont ceux spécifiques au projet.

Source : Formulaire primes énergie 2013 de l’IBGE.

Avec des exigences encore légèrement différentes pour un projet tertiaire, vous, architectes et bureaux d’études, pourriez vous retrouver perdus dans les différents calculs à effectuer. Fort heureusement, la pmp pense à vous et facilite ces nouvelles applications grâce à son outil “RBC-PassifPrimes”.

L’utilisateur n’aura qu’à indiquer le type de projet qu’il étudie (résidentiel ou tertiaire) pour voir l’outil effectuer tous les tests relatifs aux recommandations et exigences cités ci-dessus. Une fois la macro exécutée, le cadre “Résultats” indiquera à l’utilisateur les exigences à appliquer à son projet et les performances énergétiques actuelles de celui-ci.

RBCPassifPrimes_Results

La décision ne vous incombera plus ; en deux clics, vous saurez exactement à quoi vous en tenir vis-à-vis de toutes ces nouveautés.

 

Cliquez-ici pour en savoir plus sur l’utilisation de cet outil.