M11_Condensation

Condensation

Une petite crainte relative au risque de condensation dans une paroi ? Pas le temps ni le budget pour une étude WUFI plus complète? Connectez cet outil à votre PHPP et analysez toute vos parois via la méthode Glaser.

Dans la rénovation (ou dans toute autre situation), il est fréquent que l’auteur de projet soit contraint d’isoler par l’intérieur. Il résulte de cette pratique un risque de refroidissement de la paroi et, donc, de condensation au sein de celle-ci.

L’étude du transfert de vapeur d’eau au travers d’une paroi, réalisable par un logiciel comme “WUFI”, n’est pas une chose aisée ni accessible pour tout un chacun.

Bien que rudimentaire, la méthode “Glaser” permet d’obtenir une première simulation et génère des résultats graphiques plus facilement accessibles par l’utilisateur lambda. Les seules données requises étant les conductivités thermiques λ (W/mK) des matériaux ainsi que leur facteur de résistance à la diffusion de vapeur d’eau µ (-).

Cette méthode offre un avantage non négligeable ; à l’inverse du logiciel WUFI pour lequel un certain niveau de connaissances est nécessaire pour interpréter les résultats, la méthode Glaser offre un résultat de type “tout ou rien”. Soit aucun risque de condensation n’est repéré et la paroi peut être validée, soit un risque de condensation apparaît et il convient de soit rejeter la paroi, soit approfondir son étude. Le logiciel WUFI se présente alors comme une ressource fiable pour ce genre de travail.

Certaines limites de la méthode “Glaser” sont tout de même à considérer ;

  • la méthode de calcul est dite « statique », c’est-à-dire que l’on considère que la température et l’humidité de part et d’autre de la paroi sont constantes dans le temps, 
  • aucun pont thermique n’est considéré,
  • les lames d’air sont considérées comme des éléments statiques dans lesquels aucun transfert d’humidité du à la ventilation n’est pris en compte, 
  •  l’influence d’un apport de chaleur ne peut être prise en compte. 

Le fonctionnement de l’outil « Condensation » repose sur une interaction entre lui-même et le PHPP. Par l’intermédiaire d’un téléchargement des données relatives aux parois depuis le PHPP, l’utilisateur est en mesure de passer l’ensemble des parois en revues dans l’outil “Glaser”. En cas de détection d’un risque de condensation, il lui est possible de modifier la composition de la paroi jusqu’à obtenir un résultat satisfaisant. Cette nouvelle composition de paroi peut ensuite être exportée dans le PHPP.

L’outil “Condensation” se veut donc pratique dans son utilisation, mais également adapté à un travail rapide mais efficace.

 

Cliquez-ici pour en savoir plus sur l’utilisation de cet outil.