V1.1

Depuis la nouvelle version des ConnecTools, la différenciation des apports internes pour les BNEChaud et Froid se fait via l’ajout d’un tableau en partie basse de l’outil, dans le cadre “Résultats”.

ApportsInternes_1

 

V1.0

Longtemps réclamé par les bureaux d’études spécialisés en projet tertiaire, l’outil “ApportsInternes” a été conçu pour estimer les apports internes de tels projets.

L’encodage des données relatives aux locaux, aux occupants, à l’éclairage et aux équipements se fait par l’intermédiaire de fonctions particulières.

  • Via deux listes déroulantes (1), l’utilisateur est amené à sélectionner le type de projet étudié. Bien que les noms ne soient pas similaires entre eux, l’utilisateur est invité à sélectionner la fonction la plus proche de celle visée. Ces choix n’ont pas d’impacts importants si ce n’est de définir le contenu de listes déroulantes utilisées plus loin dans l’outil. Par exemple, si l’affectation “(Locaux)” renseigne le contenu “Restaurants“, tous les espaces liés à cette fonction seront disponibles dans les listes déroulantes du cadre “LOCAUX“.
  • La surface de référence énergétique du projet (2) est automatiquement importée depuis le PHPP du projet lors de la “Connexion” des “ConnecTools” dans l’onglet “Données“.
  • Toutes les données utilisées par l’outil sont visibles dans des tableaux répartis sur la totalité de la feuille. Afin de faciliter leur visibilité, un système de navigation a été mis en place par l’intermédiaire de liens. Ainsi, via une liste déroulante (3) l’utilisateur est amené à sélectionner les données qu’il souhaite consulter. Une fois cette opération effectuée, il peut cliquer sur l’icône en forme d’œil pour être automatiquement redirigé vers le tableau adéquat.
  • Toutes les données disponibles dans les tableaux proviennent de normes ou de recherches effectuées par les auteurs initiaux de l’outil. Néanmoins, celles-ci peuvent être complétées par un encodage personnel dans les cellules jaunes prévues à cet effet.
  • Les liens (4), (5), (6), (7) et (8) sont des raccourcis menant directement aux zones d’encodage des locaux, occupants, de l’éclairage, des équipements et au cadre des résultats.
  • Les flèches hautes et basses (9) disponibles dans chacun des cadres permettent de naviguer de haut en bas parmi ceux-ci.

ApportsInternes_1

 

En se basant sur ces informations à l’utilisation, l’utilisateur peut encoder toutes les données relatives à son projet dans les cadres adéquats.

Focus sur l’encodage des scénarios.

Les scénarios définissant l’occupation des locaux ou l’usage de l’éclairage, voire des équipements s’encodent dans un cadre à part. La gestion de ces données se fait de la façon suivante ;

  • La colonne (1) permet d’encoder le nom du scénario
  • La colonne (2) permet l’encodage du type de scénario (occupants, éclairage, équipements,…)
  • La colonne (3) permet d’attribuer un scénario à un local particulier
  • La colonne (4) indique le nombre de jour par an pendant lesquels le scénario est d’application
  • La définition du scénario en lui même prend place dans la zone rouge (5). Chaque petite cellule correspond à une demi heure d’une journée type. L’utilisateur est invité à encoder ces cellules par une valeur comprise entre 0 et 1, chaque décimale intermédiaire correspondant à un taux d’occupation du local. Exemple : 0,5 correspondra à un taux d’occupation de 50% du temps.
  • Les totaux des nombres d’heures par jour et nombres d’heures par an sont comptabilisés en bout de ligne .

C’est par ce système que plusieurs scénarios peuvent être définis.

 

ApportsInternes_3

 

Résultats

Après un encodage (que nous devinons relativement long) les résultats s’affichent dans le cadre “Résultats”, situé tout en bas de l’outil.

ApportsInternes_2

 

Ces résultats se présentent sous la forme de valeurs numériques, de graphiques type “camembert” et de pourcentages. Un résultat global exprime également les apports internes par kWh/m².an.